Health

Qu’est-ce-que Le Diabète? Et Comment S’En Prévenir?

Définition du diabète

Le diabète se définit par une glycémie (taux de glucose sanguin) À JEUN supérieure à 126 mg/dl à 2 REPRISES ou une glycémie supérieure à 200 mg/dl quel que soit le moment par rapport à un repas. C’est une maladie chronique qui se caractérise par une hyperglycémie (augmentation du taux de glucose dans le sang) et résulte d’une sécrétion insuffisante d’insuline ou d’une utilisation incorrecte d’insuline par l’organisme.

À noter que l’insuline est la principale hormone hypoglycémiante (qui consiste à diminuer le taux de glucose sanguin) de l’organisme. Elle est sécrétée par le pancréas et a pour rôle de faire entrer le glucose dans les cellules de l’organisme (à l’exception des cellules du cerveau qui sont capables de capter leur glucose sans l’utilisation de l’insuline).

Types de diabète et explications

Il existe plusieurs types de diabète. Les types les plus courants et flagrants sont :

1- Le diabète de type 1 (connu aussi sous le nom de diabète insulinodépendant ou diabète juvénile) est caractérisé d’une carence absolue en insuline. Le traitement nécessite donc une thérapie d’insuline. Il touche les sujets jeunes et il n’est pas influencé par les antécédents familiaux de diabète ; mais les traumatismes, le stress et les infections sont des facteurs de risque qui peuvent être retrouvés à l’interrogatoire.

2- Le diabète de type 2 (appelé aussi diabète non insulinodépendant ou diabète adulte) est lié à une résistance à l’insuline. Le traitement a pour but de diminuer cette insulino-résistance, puis augmenter la sécrétion de l’insuline. Ceci est réalisable par la prise des antidiabétiques oraux. À noter que le diabète de type 2 évolue vers un stade sévère (il survient 10 ans en moyenne après la découverte du diabète de type 2) et ce n’est qu’à ce stade tardif que le traitement par insuline doit être prescrit.

Le diabète de type 2 représente plus de 80% des cas de diabète. Il concerne surtout les sujets âgés de 50 ans, avec un surpoids ou une obésité, avec une sédentarité et avec des antécédents familiaux de diabète de type 2.

Signes et symptômes

Le diabète se manifeste par une soif intense, des urines abondantes, une perte de poids involontaire, une faim exagérée, une fatigue, un étourdissement et une irritabilité.

Complications

L’hyperglycémie chronique est associée à terme avec des complications tels que la cécité, l’insuffisance rénale, les accidents cardiaques ou vasculaires cérébraux, les ulcères et les infections des pieds ainsi que le risque d’amputation des pieds à long terme.

Prévention du diabète

  • Activité physique quotidienne d’une durée de 30 minutes, maintenir d’un poids de santé, une alimentation saine et variée ; limiter les sucres ajoutés et les excès de gras animal, ainsi que privilégier les aliments riches en fibres (légumes et fruits).

Mesures pour prévenir les complications

En contrôlant adéquatement la glycémie, on prévient les complications.

– Compliance au traitement antidiabétique.

– Auto-surveillance régulière de la glycémie à l’aide d’un lecteur glycémie. Suivi médical chez le diabétologue.

– Faire le test de l’HbA1c (فحص مخزون السكري) qui reflète le taux de la glycémie sur les 3 derniers mois, représenté en pourcentage. Un diabète est bien équilibré entre 6.5 et 7%.

Règles hygiéno-diététiques

Règles diététiques:

  • Hypocalorique.
  • Équilibré : pour les glucides: privilégier repas contenant des glucides lents (tels que les fruits) en quantité modérée ; pour les lipides : préférer poissons > viande > œufs, privilégier les protéines : 0.8 à 1 g/kg/jour.
  • Boissons : eau 2 litres/j.
  • Ne pas dépasser les 2 verres d’alcool (vin rouge) par jour.
  • Avoir au moins 3 repas par jour et éviter le grignotage entre les repas.
  • Collations si activité physique prévue ; prendre du glucide rapide en cas d’hypoglycémie.

Hygiène de vie: 

  • Sevrage tabagique indispensable ; ceci diminue le risque de la survenue des complications.
  • Prise en charge des facteurs de risque cardio-vasculaires (par exemple régime pauvre en sel au cas d’hypertension artérielle, régime lipidique au cas de cholestérol et de triglycéride).
  • Activité physique adaptée.
  • Objectif pondéral.
  • Bilan dentaire régulier.
  • Soins de pieds par une pédicure et examen régulier des pieds.

 

À savoir plus

  • Au cas d’une insulinothérapie, il serait nécessaire de varier les sites d’injection. Les sites d’injection possibles sont : le bras (4 doigts au-dessus du coude), la jambe (4 doigts au-dessus du genou), l’abdomen (4 doigts-horizontalement- de l’ombilic) et les fesses.
  • Classification des glucides « rapides » et « lents » :
  • Glucides rapides : jus de fruits, pain blanc, riz blanc, pates très cuites, purée de pommes de terre, chocolat au lait, éclairs au chocolat au goûter, bonbons.
  • Glucides lents : fruit entier, pain complet, riz complet, pates al dente (pas trop cuit et légèrement croquant sous la dent), pommes de terre vapeur, chocolat noir, éclair au chocolat en fin de repas, bonbons au polyol.

 

 

RÉFÉRENCES

Diabète – Méga Mémo IFSI (Deuxième Édition) – FICHE 171. (s. d.). Récupéré le 29 Mars 2018 de https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9782294749247501779

Schlienger, J.-L. (2017). Chapitre 12 – Diabète. In Diététique en Pratique Médicale Courante (2e édition) (p. 136‑153).

 

 

 

 

 

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

To Top